Crise épilepsie nocturne : comment se manifeste-t-elle ?

0
Partager

La crise d'épilepsie est une condition neurologique. Plus de 900 000 personnes sont atteintes de ces crises en Europe de l'ouest, et dans la plupart des cas ce sont des jeunes de moins de vingt ans. 

Il existe plusieurs sortes de crises d'épilepsie, et la manifestation de cette maladie est très variée. Les personnes atteintes doivent s'y habituer et apprendre à vivre avec durant le reste de leur vie. Dans cet article, nous vous renseignerons davantage sur les crises d'épilepsie, et plus particulièrement les crises nocturnes. 

La crise d'épilepsie en chiffres 

L'épilepsie est une crise neurologique, considérée comme une décharge électrique qui s'abat sur un côté du cerveau et qui atteint l'ensemble des régions cérébrales. Statistiquement parlant, la crise d'épilepsie est la deuxième crise neurologique la plus répandue après celle de la migraine. Selon l'organisation mondiale de la sante, plus de cinquante millions d'individus sont atteints de crises d'épilepsie.  

En Europe de l'ouest, on compte plus de 900 000 personnes qui souffrent de ces crises, dont la moitié sont des jeunes de moins de 20 ans. La moitié des cas de cette maladie apparaît dès l'enfance, pour les enfants de moins de dix ans, sachant que le taux de mortalité est supérieur à celui de la population non atteinte par l'épilepsie.  

Notez également que le risque de décès pour les personnes épileptiques est largement élevé par rapport aux personnes non atteintes. Chaque année, dans le monde, une personne épileptique sur 1 000 meurt.

Les types de crises épileptiques connus

On reconnait les différents types de crises par le caractère fréquentiel, soudain et la durée des symptômes. En effet, les crises épileptiques se subdivisent en deux types ; crise partielle et crise généralisée. 

Crise d'épilepsie partielle 

Ce type de crise frappe, en général, un côté précis du cerveau, et elle est classée en deux parties aussi, la crise partielle simple et la crise partielle complexe. En effet, la crise partielle simple peut toucher une personne au moment où elle est consciente. Les symptômes peuvent varier ainsi que les sensations, comme les hallucinations, les picotements et les odeurs bizarres. 

Par contre, la crise partielle complexe engendre l'inconscience de la personne touchée, ou dans certains cas, des moments d'inconscience intermittents. Mais après la crise, la personne peut avoir des effets secondaires, tels que des migraines, des vomissements ou de la fatigue. 

Crise d'épilepsie généralisée 

La crise d’épilepsie est dite généralisée, quand celle-ci touche l'ensemble des régions du cerveau de la personne. Dans ce type de crise, il y a plusieurs classes encore :

  • Les absences généralisées,
  • les crises tonicocloniques,
  • les crises myocloniques,
  • les crises atoniques.

Les absences généralisées ce type de crises survient généralement chez les enfants, elles durent seulement quelques secondes et causent une déconnexion totale avec le monde réel, mais l'enfant préservera toujours son énergie. 

Les crises tonicocloniques, elles se caractérisent par différentes phases : la phase tonique et la phase clonique. Durant celle-ci, la personne pousse des cris avant de s'évanouir. Les crises myocloniques sont, dans ce cas, des vibrations qui surviennent au niveau des mains et des pieds.

Les crises atoniques, un effondrement soudain de l'individu, causé par la perte de l'énergie musculaire. Il est fort possible que certains types de crises d'épilepsie, puissent être causées par votre exposition aux ondes électromagnétiques émises par vos téléphones mobiles ou autres appareils électroniques à réseau. De ce fait, l'utilisation d'un patch anti-ondes sur le dos de vos smartphones peut être une solution pour diminuer le risque de crise épileptique.

Crise d'épilepsie nocturne : ce que vous devez savoir

Sachez que le sommeil facilite énormément la survenance de crises d’épilepsie. En effet, certaines des crises épileptiques généralisées tonicloniques surviennent au moment où vous dormez. Vous vous réveillez de votre sommeil en criant puis en vous évanouissant. Les personnes atteintes d’épilepsie, peuvent être également victimes de crises frontales nocturnes, accompagnées souvent de comportements agressifs et complexes.

Les enfants sont également frappés par des épilepsies bénignes partielles, elles surviennent au moment de leur sommeil, en provoquant des vibrations de la bouche, ainsi que l’incapacité de parler.  Ce type de crises d'épilepsie nocturnes touche les enfants de sept à dix ans, elles surviennent juste avant le réveil, mais celles-ci disparaissent à la puberté. 

Aussi, les crises d'épilepsie qui touchent les personnes malades pendant la journée, peuvent aussi survenir la nuit. En effet, elles apparaissent durant le sommeil lourd d'une personne, cette crise s'appelle ''l'épilepsies généralisée non convulsive''. Elles apparaissent également durant la phase de transition du sommeil au réveil, appelée également "l’épilepsie myoclonique juvénile". 

Articles similaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *