30 novembre 2021

Oreille interne : tout savoir sur ses fonctions et les pathologies reliées

L’oreille interne désigne la partie profonde de notre oreille, celle située à la limite du système auditif et qui est reliée au nerf auditif. Cette partie est celle responsable de la transmission du signal sensoriel : sans elle, il nous serait impossible d’entendre n’importe quel bruit. En plus de cela, l’oreille interne remplit d’autres fonctions, notamment l’équilibre.

Toute pathologie affectant cet organe s’avère donc dangereuse et peut même conduire à une surdité. Ci-dessous, vous trouverez un complément d'informations sur les diverses fonctions  accomplies par l’oreille interne, les différentes pathologies pouvant affecter cet organe ainsi que quelques réflexes à adopter pour préserver ces oreilles. 

Présentation de l’oreille interne

Lorsque nous entendons un quelconque bruit, notre oreille perçoit ces bruits sous forme de vibrations, ou ondes sonores. Ces derrières voyagent tout au long de notre oreille jusqu’à arriver à l’oreille interne, leur destination finale. Arrivé là, ces vibrations seront transformées en signaux nerveux lesquels continueront leur route jusqu’au cerveau. De là vient notre perception des sons.oreille interne

C’est au niveau de cette partie, l’oreille interne, que le son reçu sera modulé en des sonorités qu'il est possible d'entendre par les êtres humains. Cela n’est possible que grâce à l’anatomie assez spéciale de cet organe, ressemblant à un labyrinthe. Celui-ci est constitué de plusieurs parties distinctes, à savoir : la cochlée, le vestibule et le nerf auditif.

La cochlée

La cochlée est un petit organe très complexe ayant la forme d’un escargot. Elle est constituée de deux membranes, très proches l’une de l’autre ; et contient un liquide fluide lequel traverse ces deux membranes via un petit orifice, l’hélicotrème.

C’est au niveau de la cochlée que les vibrations sonores seront transformées en signaux nerveux. Sous l'effet d'une vibration sonore, le liquide périlymphique pénétrera jusqu'à la cochlée ; sur son passage, il fera bourdonner toute une multitude de cils microscopiques lesquelles tapissent l’intérieur de la cochlée. Ces dernières possèdent un rôle clé : elles auront comme mission de générer un message nerveux qui sera envoyé vers le nerf auditif puis dirigé vers le cerveau.

Le nerf auditif

Le nerf auditif est celui qui transmettra le signal sonore jusqu’au cerveau. Il est relié à chaque cellule ciliée de la cochlée via des terminaisons nerveuses. Selon la nature de la vibration et le mouvement de cils, une impulsion électrique sera crée et laquelle sera dirigée vers le nerf auditif puis vers le cerveau. Un fois là, ce message sera traduit en des sons tels que nous sommes habitués à les entendre.

Le vestibule de l’oreille interne

La partie dite « le vestibule » est celle responsable de l’équilibre de notre corps. Il est constitué de canaux ressemblant à des anneaux et lesquels contiennent un liquide. En nous déplaçant ou en effectuant des mouvements, ce liquide se mouvra également et fera bouger des  fibres ciliées. En se mouvant, ces mêmes cils engendreront l'apparition de signaux électriques lesquels seront par la suite décodés au niveau du centre nerveux. Et c'est comme cela que notre corps parvient à garder son équilibre. 

Pathologies touchant l’oreille interne

Diverses pathologies, plus ou moins sévères, peuvent affecter le fonctionnement de l’oreille interne. Elles peuvent se manifester de différentes façons : vertiges, mal-audition, bourdonnements ou même des vomissements.

Voici quelques maladies les plus répandues et pour lesquelles il est préférable de consulter un spécialiste au cas où des symptômes se déclarent :

  • Otite séreuse : c’est un type d’otite touchant l’oreille moyenne et interne, indolore, elle est causée par une infection bactérienne ou virale,
  • acouphènes : ce sont des bruits dont le patient est le seul à entendre, ils sont généralement dus à un dysfonctionnement de l’oreille interne causé par l’âge,
  • labyrinthite : celle-ci est un type d’inflammation touchant l'oreille et qui se manifeste par des lancements intenses, avec maux de tête et nausées,
  • syndrome de Ménière : c’est une affection chronique qui se déclare par des crises plus ou moins importantes de vertiges, baisse graduelle de l’audition et acouphènes,
  • otospongiose : elle se caractérise par une hyper-calcification de l’osselet de l’oreille entraînant son immobilité, le signale sonore ne peut donc pas atteindre l’oreille interne,
  • surdité : provoquée par une malformation ou une atteinte à l’un des constituants de l’oreille interne,
  • cristaux dans l’oreille : avoir des cristaux dans le liquide de la cochlée est assez fréquent et facile à soigner, ils sont accompagnés de vertiges  prononcés,
  • presbyacousie : c’est un vieillissement accéléré de l’oreille interne et conduisant à la longue à une surdité.

Conseils pour préserver son oreille interne

oreille interne

Chaque jour, nous pratiquons des gestes qui, sans le savoir, affectent grandement la santé de nos oreilles. La première d’entre elles est l’utilisation de coton-tige. En effet, aujourd'hui, il est prouvé que l'utilisation des cotons-tiges est non seulement déconseillée, mais en plus dangereuse. Au lieu de nettoyer les oreilles, cette pratique risque de repousser plus profondément l'amalgame de cérumen jusqu'à percer les tympans. 

D’autres parts, garder ses oreilles sèches est très important. Cela minimise les risques d’inflammation ou d’infection. Lorsque vous sortez de la douche ou après une séance de baignade, pensez à tamponner délicatement vos oreille et à tirer vos cheveux vers l’arrière afin de ne pas les mouiller.

Autre recommandation qu’il n’est jamais suffisant de répéter : éviter d’écouter de la musique à un volume trop fort ou de manière prolongée, cela ne fera qu’accélérer le processus de vieillissement de l’oreille et peut même entraîner une surdité précoce. Autre point, si vous êtes régulièrement exposé à des bruits à haute fréquence, alors le port de bouchons d’oreille est conseillé.

Consulter un ORL pour des problèmes d’oreilles

De plus en plus de personnes se plaignent de problèmes ou de maladies de l’oreille. Cela commence souvent progressivement et n’est accompagné que de peu de symptômes. Mais ça ne signifie pas que la pathologie n’est pas là, tout au contraire. Donc, au moindre doute, consulter un médecin ORL.

Les signes auxquels il faut être vigilent sont : une perte de l’audition, acouphènes et vertiges réguliers. Parfois, de tels symptômes peuvent cacher une affection cardiovasculaire, dépression ou même démence. C’est pourquoi il est important de procéder le plus tôt possible au dépistage afin d’éviter toute complication future.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://cytotec.asso-web.com https://www.kidsrepublik.es/finasteride.html http://magnumsports.com.au/clomau.html http://smedehytten.dk/kamagdk.html http://www.konepajasurvonen.fi/tmp/viase.html http://www.ruskontakt.nl/kamnl.html http://tecsiquim.com.mx/plav.html http://periodicolaopinion.com.ar/flages.html