2 août 2021

Oreille qui siffle : quelles sont les causes de ces sifflements ?

Avoir l’oreille qui siffle est un phénomène assez fréquent. Il peut être dû à plusieurs causes comme par exemple, une trop longue exposition au bruit ou tout simplement la fatigue. Généralement bénins et transitoires, ces sifflements peuvent toutefois signaler une maladie sous-jacente, cardiovasculaire ou autre. En cas d’épisodes répétés, il est donc conseillé d’aller consulter.

Quelles sont donc les causes de ces sifflements à l’oreille ? Quelles sont les personnes à risque et comment traiter cette atteinte des oreilles ? Les réponses sont dans la suite de cet article.

Comment définir une oreille qui siffle

Les sifflements à l’oreille surviennent sous forme de bruits parasitant l’intérieur des oreilles, et lesquels le patient est le seul à percevoir : il les entend sans qu’ils existent vraiment. Ces sifflements peuvent se déclarer dans une seule oreille ou les deux à la fois ; ils peuvent survenir occasionnellement ou de façon régulière, et être perçu soudainement ou au contraire, de façon continue.

oreille qui siffle

A savoir également que ces bruits ne se manifestent pas uniquement sous forme de sifflements. Certaines personnes perçoivent des bourdonnements, grincements ou même des sons d’alarme. Dans le jargon scientifique, on qualifie toutes ces manifestations sous un terme général : les acouphènes.

Ces bruits à l’oreille sont souvent accompagnés par une intolérance aux sonorités fortes, ou hyperacousie. Les personnes atteintes ont souvent une perception plus aiguë et très sensible aux  bruits les plus faibles.

Les personnes à risques

Le phénomène d’acouphène se manifeste chez une certaine catégorie de personnes plus que d’autres. Cela par la présence de plusieurs facteurs à risque. Voici les personnes ayant plus de chances de subir un sifflement aux oreilles :

  • Les personnes âgées : à cause du vieillissement du système auditif,
  • les personnes subissant beaucoup de bruits dans le cadre de leur profession,
  • les hommes sont plus atteints que les femmes.

Pourquoi avoir des sifflements aux oreilles ?

Plusieurs causes peuvent entraîner la perception de sifflements dans les oreilles ou acouphènes. Voici les plus usuelles :

Choc ou son violant

Suite à un traumatisme crânien ou un choc sonore (explosion par exemple), il arrive souvent que les oreilles soient atteintes entraînant ainsi la perception de bourdonnements. Ils peuvent être accompagnés de saignements, de vertiges ou même d’une perforation des tympans. Dans de tels cas, il faudra consulter.

Forte exposition sonore

Une trop longue exposition à un bruit fort (discothèque, concert, etc.) entraîne une fatigue de tout le système auditif ce qui peut se manifester par des sensations de sifflements. Ces perceptions sont souvent transitoires et disparaissent après une bonne nuit de sommeil.

Hypertension cardiovasculaire

Si vous percevez des sifflements aux oreilles, avec des sensations de fourmis aux bras et aux mains et vertiges, alors il y a de quoi s'alarmer. En effet, toutes ces manifestations réunies signalent fortement une hypertension artérielle. Cela est du à la forte pression de la circulation sanguine qui devient perceptible au niveau des oreilles. D’autres pathologies peuvent également être en cause : athérosclérose, maladie capillaires, etc.

Syndrome de Menière

Maladie incurable, les premiers symptômes de la pathologie de Menière se manifestent par des sifflements aigus et persistants aux oreilles, vertiges, étourdissements et clignement anormal et rapide des cils.

Malformation de l’oreille interne

Certaines pathologies de l’oreille sont dues à une malformation ou à une anomalie touchant la partie interne des oreilles, ce qui peut provoquer la perception de sifflements et de bruits.

Autres causes de bourdonnements aux oreilles

On trouve également d’autres causes assez bénignes qui peuvent générer ce genre de bruits dans les oreilles :

  • Les bouchons de cérumen,
  • la prise excessive de certains médicaments ototoxiques (qui à la longue détériorent les cellules fonctionnelles des oreilles),
  • l’âge ou le tresse,
  • certaines maladies non dangereuses (otite, inflammation des oreilles, etc.).

Le stress peut également entraîner ces sifflements, notamment chez les personnes à risques.

Est-ce dangereux d’avoir des sifflements aux oreilles ?

Les acouphènes ne sont généralement pas dangereux, sauf dans les cas où ils signalent une autre pathologie.  Toutefois, à répétition et si les manifestions sont continues, cela peut impacter la qualité de vie des personnes atteintes. Insomnies, fatigue, stress et irritabilité en sont souvent la conséquence. A des degrés avancés, cela peut même conduire à des troubles de la concentration et à la dépression.

sifflements oreille

Concernant les éventuelles complications pouvant survenir, on a les bouchons de cérumen qui peuvent altérer considérablement l’audition s’ils ne sont pas enlevés. Mais cela ne reste pas dangereux.

Si ces sifflements sont reliés à un problème cardiaque ou autre maladie, il est toujours préférable de consulter un ORL. Dans le cas contraire, il y a des risques de survenue d’une surdité totale ou même, des lésions rétiniennes dans le cas d’une maladie cardiovasculaire.

Quel traitement pour des oreilles qui sifflent ?

Il n’existe pas de traitement à proprement parler pour soigner ces troubles de l’audition. La première solution consiste à remédier à la cause sous-jacente, en soignant la maladie mise en cause. Dans le cas où la cause est un bouchon de cérumen, il faudra simplement le retirer. Pour cela, il est préférable de se diriger vers un médecin, l’utilisation de coton-tige pouvant détériorer encore plus les oreilles.

Le port de bouchon d’oreille est également conseillé pour ceux étant trop exposés à des bruits forts. Le silence et un repos au calme est aussi recommandé suite à une logue exposition sonore (fête, cérémonie, etc.). Au cas de survenue d’un traumatisme auditif, la seule solution est d’aller consulter un médecin en urgence, dans moins de 24 heures.

Voici encore quelques traitements alternatifs pouvant être efficaces pour réduire l’incidence des ces sifflements dans les oreilles :

  • Un appareil auditif,
  • diffusion de son blanc dans les oreilles afin de  masquer les bourdonnements,
  • thérapie d’habituation acoustique : elle consiste à programmer le cerveau de façon à ce qu’il puisse sélectionner les différentes sonorités,
  • thérapie comportementale : cette méthode apprend aux patients des techniques pour s'habituer et adapter leur mode de vie à ces sons. 

Dans certaines situations, une intervention chirurgicale peut être envisagée ; tel est le cas concernant les anomalies de l'oreille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *