Pathologie chronique : quelles sont les plus communes ?

0
Partager

On entend très souvent les gens parler de maladies ou de pathologies chroniques, et nous avons d’ailleurs tous dans notre entourage une personne qui en souffre. Cela peut susciter la curiosité de pas mal de personnes.

En effet, il existe de nombreuses pathologies chroniques, mais qui sont toutes très différentes les unes des autres. Elles peuvent se manifester via des symptômes divers et ont des origines et des causes distinctes. 

Bien qu’il existe un nombre incalculable de maladies chroniques, certaines sont plus courantes que d’autres. Quelles sont ces pathologies ? Est-il possible de les soigner ? Pourquoi certaines personnes sont-elles plus à risque que d’autres ?

Quelles sont les pathologies chroniques les plus communes ?

Une pathologie chronique est une maladie dont peut souffrir un individu durant plusieurs mois. Selon l’OMS, il s’agirait d’au moins 6 mois. Bien sûr, de nombreuses personnes peuvent porter une maladie durant des années et voire même pendant toute leur vie.pathologie chronique

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le concept des pathologies chroniques, il faut savoir qu’il en existe une multitude qui sont communes et dont beaucoup de personnes souffrent. De plus, contrairement à ce que peuvent penser certains, il est fort probable qu’une seule et même personne souffre de plusieurs maladies chroniques à la fois. Ceci étant précisé, citons maintenant les affections chroniques les plus connues de toutes. Parmi elles se trouvent :

  • Les maladies cardiovasculaires comme l’insuffisance cardiaque ;
  • les maladies endocriniennes comme le diabète ;
  • les maladies du système digestif comme la maladie de Crohn ;
  • les maladies de la peau comme l’eczéma ou le psoriasis ;
  • les maladies infectieuses comme la tuberculose ;
  • les troubles psychiatriques, etc.

Ce sont là, quelques types de maladies chroniques seulement, car il en existe une infinité d’autres pouvant être rares ou non. Il faut savoir que toutes les maladies ne sont pas chroniques et sont loin de l’être.

De plus, un individu souffrant d’une telle pathologie présente des symptômes, qu’ils soient visibles ou non, les handicapant quelque peu pour certains types d’activités. En ce qui concerne le diabète par exemple, qu’il soit de type 1 ou de type 2, il s’agit souvent d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie.

Ces deux principaux symptômes, lorsqu’ils ne sont pas bien pris en charge, peuvent devenir invalidants même pour des tâches du quotidien telles que monter des escaliers sans être essoufflé. Il en est de même pour la quasi-totalité des autres maladies chroniques

Si les symptômes ne sont pas traités et qu’ils sont négligés à long terme, ils peuvent tout à fait conduire à de très graves complications ou même la mort dans les cas les plus extrêmes. En termes de pathologies chroniques, il y en a certaines pouvant être héréditaires, d’autres causées par des mutations et il y en a d’autres qui peuvent très bien être transmissibles.

Il s’agit dans ce dernier cas, généralement, de maladies chroniques contractées par des virus comme le SIDA, l’hépatite C… Enfin, il faut savoir que le domaine des pathologies chroniques regroupe également ce qu’on appelle les maladies orphelines. 

Ce sont des maladies qui sont encore mal explorées à cause de leur rareté, les traitements sont mal exploités et ne sont pas d’une grande efficacité. Dans ce cas, il est seulement possible de traiter les symptômes un à un à la suite de leur apparition successive. Parmi les maladies orphelines les plus connues, il y a la mucoviscidose ou encore la drépanocytose.

Comment détecter les pathologies chroniques ?

Fort heureusement, tout le monde ne souffre pas de pathologies chroniques, mais il faut savoir qu’environ 35 % de personnes ont une pathologie chronique. Ces chiffres comprennent aussi bien les sujets âgés que ceux beaucoup moins âgés.

En réalité, plus on avance avec l’âge, plus les risques de souffrir d’une maladie chronique sont grands. Il est donc essentiel de prendre ses précautions, bien qu’il soit parfois impossible de les éviter. Pour savoir si une personne a une pathologie chronique ou non, il faut d’abord s'intéresser à ses antécédents familiaux. En effet, beaucoup de maladies sont héréditaires.

Il est donc important que toute personne apprenne à poser les bonnes questions à ses proches, en particulier aux parents, des potentielles maladies qui peuvent courir dans le sang. Cela est très utile pour une prise de conscience de ses options, mais il ne faut pas non plus laisser place à la panique, la psychose ou l’hypocondrie.pathologie chronique

Un autre élément des plus importants pour la détection précoce des maladies chroniques est de surveiller les éventuels symptômes pouvant se présenter, ainsi que leur durée. En effet, si on présente des caractères inhabituels qui durent plus ou moins longtemps, il est important d’en parler à son médecin.

Il est important de savoir qu’il n’existe pas forcément de prévention possible lorsqu’il s’agit de pathologies chroniques, sauf si bien sûr, ces dernières sont transmissibles. Dans le cas du VIH par exemple, il est possible d’éviter de le contracter. Pour cela, il existe des mesures faciles à appliquer pour le confort de tous.

Quelles sont les causes des pathologies chroniques ?

Souffrir d’une pathologie chronique, peu importe son origine, peut avoir différentes causes. Cependant, pour comprendre cela, il est important de spécifier la maladie, car il est naturel qu’une maladie cardiovasculaire ne possède pas les mêmes causes qu’une maladie gynécologique par exemple.

Globalement et dans plusieurs maladies chroniques, les experts parlent de maladies auto-immunes. Qu’est-ce que cela peut signifier ? Et bien, les maladies auto-immunes telles que le diabète de type 1 présentent des changements endocriniens très intéressants.

C’est en réalité le système immunitaire qui s’attaque à des éléments innés du corps humain, qui sont dans ce cas, les cellules bêta des îlots de Langerhans. En d’autres termes, il s’agit d’une attaque de l’organisme contre lui-même.

Comme on peut le constater, cela n’a rien de normal ou de naturel, mais cela arrive avec de nombreuses maladies chroniques. Guérir d’une pathologie chronique définitivement est très peu probable. En effet, même si les symptômes peuvent s’atténuer, la pathologie reste bel et bien présente et les symptômes peuvent réapparaître en cas d’arrêt du traitement, qu’il soit préventif ou curatif. 

Articles similaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *