Saignement du nez et maux de tête : que faire ?

0
Partager

Les saignements ou l’épistaxis sont très fréquents chez les enfants. Ils peuvent également apparaître chez les adultes et peuvent facilement impressionner. On se demande à quoi sont dus ces saignements, d’où viennent-ils, à quoi sont-ils dus ? C’est ce que nous allons découvrir tout de suite dans cet article.

Chez les enfants, et dans plus de 90 % les saignements du nez sont bénins et anodins. Toutefois, chez les adultes, ils peuvent être un symptôme révélateur de certaines maladies graves.

On a beaucoup d’idées reçues sur ces saignements, qui sont dans la plupart des cas, fausses ! D’ailleurs, est-ce une bonne idée de mettre la tête en arrière ? Venons découvrir tout ceci. Explications.

Qu’est-ce que l’épistaxis ?

L’épistaxis est le terme scientifique pour désigner les saignements du nez. Ce symptôme est souvent banal et très fréquent chez les enfants (les enfants mettent le doigt dans le nez, et peuvent provoquer des lésions qui causent des saignements).

 Les autres origines des saignements sont multiples :

  • Située en haut de la cloison nasale, la tache vasculaire, est très fragile et peut facilement être lésée, c’est pourquoi, le simple geste de mettre le doigt dans le nez, peut provoquer des saignements ;
  • Une fracture au niveau du nez, un mauvais coup, une chute, …peut être un facteur déclencheur ;
  • La consommation de drogue par voie nasale est également une cause fréquente des saignements du nez ;
  • Parfois, ce sont les troubles de la coagulation qui provoquent les saignements du nez ;
  • La prise d’aspirine ou certains médicaments, peut également en être l’origine.

Que faire en cas de saignements du nez ?

Les saignements du nez surviennent en général, d’une façon spontanée, sans prévenir ! Parfois, l’origine est connue (chute, choc, coup de soleil, activité physique intense, ….). La question que l’on se pose dans ce cas, c’est : comment réagir face à des saignements du nez ? Alors, la première chose à faire c’est de bloquer votre narine qui saigne. Bloquer la avec votre doigt (propre), ou avec un coton tout en penchant votre tête vers l’avant. Oui, penchez la tête vers l’arrière peut être très dangereux, on va voir pourquoi dans le paragraphe qui suit.

Pourquoi faut-il éviter de pencher la tête vers l’arrière en cas de saignements ?

En cas de saignements du nez, l’idée reçue veut que l’on penche la tête vers l’arrière, or que c'est complètement faux ! Il faut pencher la tête vers l’avant pour faire couler le sang.

Si on penche notre tête vers l’arrière, le sang va couler en arrière et va être, logiquement, dégluti. Nous allons alors l’avaler et il va finir dans notre estomac. Il faut également savoir que le sang est émétisant. La présence du sang dans l’estomac va vous faire vomir. De plus, si vous avalez votre sang, en penchant la tête en arrière, ni vous, ni votre médecin, allez pouvoir évaluer la quantité du sang et donc, vous n’allez pas savoir si c’est grave ou pas.

SI vous allez en Urgence pour saignement du nez suite à un choc par exemple, la première question qu’on va vous poser c’est : quelle est la quantité de ce sang ?

En général, le sang qui coule a l’équivalent d’un verre ou d’un demi verre, selon les cas. De plus, le sang digéré provoque beaucoup de douleurs au niveau de l’estomac. Donc, vous saignez puis vous vomissez, c’est loin d’être agréable !

Alors, pour résumer, si vous saignez du nez, mettez votre tête vers l’avant pour pouvoir cracher le sang et le dégager, cela vous permettra de connaître la quantité de sang et vous évite beaucoup de mal.

Autre point important, en cas de saignement, n’oubliez pas la compression. Lorsqu’on fait une prise de sang, on vous demande toujours d’appuyer pour éviter que ça saigne, c’est la même chose au niveau des narines.

Attention : on exerce la pression là où c’est mou, au niveau du cartilage, sinon, appuyer sur les os ne vous apporte rien. La compression bidigitale, c’est lorsque vous bloquez vos deux narines avec vos doigts. Il faut également sentir cette compression pendant au moins 10 min.

Si cela est possible, sucez des glaçons. Ceci va provoquer une vasoconstriction des artères et vaisseaux, ce qui va automatiquement diminuer le débit.

Oui, vous pouvez également utiliser des produits hémostatiques, mais toujours en appuyant sur votre narine et en provoquant cette pression qui va arrêter l’écoulement du sang.

Ceci peut également s’appliquer aux enfants. En général, chez les petits, il s’agit d’un caillot de sang. Donc, demandez à votre enfant de se moucher tout doucement, pour le dégager. Pincez lui les narines pendant quelques minutes, le temps que le sang coagule.

Si votre enfant a des saignements de nez fréquents, pensez à avoir des mèches hémostatiques et cicatrisante à portée de main, car elles sont plus conseillées que les disques de cotons.

Articles similaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *