Transpiration nocturne : quelles sont les causes ?

0
Partager

La sueur nocturne est un phénomène plutôt rare, qui se caractérise par une sueur gênante durant la nuit. Ce n’est pas une maladie proprement dite, mais un symptôme. D’ailleurs, ce symptôme peut avoir diverse causes et de nombreuses origines.

Néanmoins, il ne faut prendre la transpiration excessive à a légère, parfois, c’est un symptôme révélateur de maladie plus grave.

Alors, quand parle-t-on de transpiration excessive ? Quelles sont les causes possibles ? Quels sont les traitements possibles ? Comment diminuer la sueur ? C’est ce que nous allons découvrir tout de suite.

Qu’est-ce que la transpiration nocturne ?

En général, la sueur est un liquide sécrété par certaines glandes, dites : sudoripares. Ce phénomène est dit transpiration. Son principal rôle est de contrôler la température du corps. En effet, la sudation se déclenche lorsque la température environnante, est supérieure à la température du corps ou lorsque la température du corps s’élève soudainement, suite à un exercice physique par exemple, ou en cas de fièvre.Transpiration nocturne

L’autre facteur qui peut déclencher le phénomène de la sueur est le stress. On parle dans ce cas de sueur froide ! Effectivement, le stress fait augmenter la production d’adrénaline et la noradrénaline. Ces deux hormones produisent le resserrement des vaisseaux sanguins au niveau de la peau.

Parfois, cette transpiration est excessive et anormale, on parle alors d’hyperhidrose. C’est un dysfonctionnement du système nerveux. C’est un phénomène assez fréquent. Beaucoup de personnes en souffrent. Cette sueur se déclenche souvent au niveau des mains, des pieds ou des aisselles.

La sueur nocturne elle, se caractérise par une sueur excessive et soudaine qui se déclenche durant la nuit. C’est un symptôme très fréquent qui se déclenche de façon spontanée durant la nuit.

En général, la sueur est accompagnée d’insomnie ou de trouble du sommeil, mais d’une manière générale, la sueur est la conséquence d’un dysfonctionnement du système nerveux sympathique. C’est une surexcitation du système nerveux, qui se termine par la sudation. En tout cas, ce n’est pas la seule cause de la sueur nocturne. Certaines origines peuvent être plus graves que d’autres, c’est pourquoi, il est important de déterminer l’origine du problème pour éviter toute complication ou désagrément.

Qui est concerné ?

La sueur nocturne est plus fréquente que ce que vous pourriez en  penser. C’est un symptôme qui touche aussi bien les femmes que les hommes. Il touche en moyenne 35 % des adultes entre 20 ans et 65 ans.

Quand parle-t-on de sueur nocturne ?

La transpiration nocturne survient pendant le sommeil. Par contre, il faut savoir différencier le coup de chaud ou la suée de la transpiration excessive. En fait, la sueur au cours de la transpiration excessive est tellement abondante, que la personne qui en souffre se trouve obligée de changer son pyjama et ses draps au milieu de la nuit. Cette « rupture » du sommeil va forcément entrainer des insomnies et des troubles du sommeil, ce qui se traduit par une somnolence et une fatigue tout au long de la journée. La transpiration excessive est un phénomène vraiment handicapant qui altère la qualité de vie des patients.

Quelles sont les causes de la transpiration excessive ?

La transpiration nocturne est la conséquence d'une stimulation du système nerveux sympathique qui est l'un des systèmes nerveux de l'organisme.  Par contre, elle ne touche pas toujours les mêmes personnes puisque les glandes sudoripares ne sont pas actives durant la nuit. Alors, qu’est-ce qui peut causer la transpiration excessive nocturne ?

Transpiration nocturne

La survenue de la transpiration excessive durant la nuit a plusieurs explications :

  • Le syndrome des jambes sans repos ou le syndrome des mouvements périodiques nocturnes. Il est caractérisé par un mouvement constant des jambes durant la nuit ;
  • L’apnée du sommeil. se traduit par des arrêts involontaires de courte durée de la respiration ;
  •  Le reflux gastro-œsophagien ou les brûlures d’estomac ;
  • Des infections chroniques aiguës comme la tuberculose, l’ostéomyélites ou alors, l’endocardites infectieuse ;
  • Certains troubles hormonaux, notamment durant le changement du cycle hormonal, lors de la grossesse ou de la ménopause ou encore, lorsque la glande thyroïde produit des hormones de façon anormale ;
  • Certains médicaments,
  • Des des cas plus graves, la sueur nocturne peut être un symptôme révélateur de cancer : comme le lymphome hodgkinien ou non hodgkinien.

Le stress peut également être à l’origine de la transpiration excessive notamment au cours d’un cauchemar ou en cas de stress poste traumatique.

Donc, vous l’aurez compris, la sueur nocturne peut avoir plusieurs origines, et il est parfois très compliqué de reconnaître avec précision, la cause exacte. Parfois, certains examens cliniques sont nécessaires pour déterminer la cause.

Notons également que la sueur nocturne peut être idiopathique. Elle peut se déclencher sans aucune raisons valable.

Quelles solutions pour la sueur nocturne ?

Si la sueur est fréquente et répétitive il faut consulter un médecin. Le médecin généraliste va vous faire un diagnostic général, puis vous réorientera vers un spécialiste.

 

Articles similaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *